Tous nos liens sont dans :
Tous nos liens sont dans le Dashboard Au fil de l'Ourcq sur Netvibes

Les Hommes

Appel

D'autres recherches sont en cours sur ce personnage...

Une action doit être engagée pour la restauration et la sauvegarde de cette tombe... Ce vieux cimetière mériterait de faire partie du patrimoine meldois. Vous pouvez aider en visitant le site de la Société Historique de Meaux et sa Région

Avez-vous d'autres éléments sur la vie et l'oeuvre de Charles Stanislas L'ÉVEILLÉ ?
Faites nous en part, nous les publierons ici et nous les communiquerons à nos amis de la SHMR.

Retour Accueil | Histoire | Les hommes | L'Éveillé

Charles Stanislas L'ÉVEILLÉ
(ca 1772 - 1833)

Un homme aux multiples facettes

L'ingénieur

Charles Stanislas L'ÉVEILLÉ

Charles Stanislas L'ÉVEILLÉ

Autoportrait
Photo extraite d'un article du bulletin de la Société d'Histoire de Caen
Coll. SHMR

Ingénieur en chef des Ponts et Chaussées, Charles Stanislas L'ÉVEILLÉ est connu pour sa participation aux travaux de construction du canal de l'Ourcq (section de Meaux) et ses études sur les premiers ponts suspendus français.

Sa famille

La trace de cette famille à Meaux nous fut révélée par une concession abandonnée dans le vieux cimetière de Meaux. Il en reste trois croix en fer couchées avec leur plaque, dans un enclos limité par quatre barres de fer posées sur des plots en pierre. Sur l'une des croix, une plaque de forme ovale, en métal, indique le décès de Stanislas LÉVEILLÉ le 30 janvier 1833 à l'âge de 61 ans. Sur une autre, sa femme, Suzanne VALLÉE, décédée le 30 octobre 1835. Enfin, sur la troisième, son fils, Charles L'ÉVEILLÉ.

Charles Stanislas L'ÉVEILLÉ est né à Paris le 4 février 1772. Il est le fils de Charles L'ÉVEILLÉ, qui exerce la profession de doreur sur métaux, et qui décédera à Paris le 3 floréal de l'an 3 de la République (22 avril 1795) et de Marie Françoise GARNIER.

La plaque de la tombe de Suzanne L'Éveillé

Plaque de la tombe de Geneviève Suzanne VALLET épouse L'ÉVEILLÉ

Cimetière de Meaux
Photo J.-L. DUFFET - AFLO

En l'an 11 de la république, il s'installe à Meaux , où il se marie le 23 vendémiaire de l'an 14 (15 octobre 1805). Sa mère, veuve et toujours domiciliée à Paris, assiste au mariage.

Son épouse, Geneviève Suzanne Alexandrine VALLÉE, est la fille d'un maître en chirurgie et accoucheur de l'hôpital de Meaux. Elle est née dans cette ville le 23 juin 1782.

Un premier enfant, de sexe masculin, prénommé Paul[1], nait de cette union le 24 avril 1806. Il est déclaré "ingénieur à Brest" lors du décès de sa mère.

Un deuxième fils, prénommé Charles, naitra le 25 juin 1807. C'est lui qui établit la concession de la famille L'ÉVEILLÉ au cimetière de Meaux. Receveur des douanes dans cette ville, il décède le 6 mars 1836 à l'âge de 29 ans.

 

 

 

 

L'artiste peintre

Sainte-Sophie de Constantinople par Ch. S. Léveillé

Sainte-Sophie de Constantinople
Charles Stanislas L'Éveillé
© christies.com

A la fin ou peut être tout au long de sa vie, Charles Stanilas L'ÉVEILLÉ est aussi connu en qualité d'artiste peintre. C'était sans doute là sa véritable vocation. Très tôt il exposera et se fera connaître dans les salons de peintures.

 

 

 

 

Le conseiller municipal de Meaux

Registre des délibérations du conseil municipal, 77 Meaux

Registre des délibérations du conseil municipal de Meaux
AM Meaux, 1D1-18

Lettre de L'Éveillé au Maire de Meaux

Lettre de L'Éveillé au Maire de Meaux
AM Meaux, 1D1-18

De 1831 à sa mort, il est conseiller municipal de la ville de Meaux.
Sa signature apparaît lors de la délibération du dimanche 16 octobre 1831. Ce jour là, un nouveau conseil municipal s'installe à la mairie de Meaux avec l'élection du maire Rongeron.
Comme tous, il prête serment : Je jure fidélité au roi des français, obéissance à la charte constitutionnelle et aux lois du royaume.

Il participe à diverses commissions comme celle du budget, ou celle qui se préoccupe du mode d'entretien des promenades et chemins... Sur cette question, on trouve dans les archives municipales de Meaux une lettre, un rapport et un petit plan des promenades signés par Stanislas L'ÉVEILLÉ prouvant son activité.
Lors de la délibération du 6 (février) 1833, il y a une élection partielle : il est noté que L'Éveillé est décédé.

Source : A.M. Meaux, 1D1 18

 

 

 

 

Document

Plan général des terrains parcourus par le canal de l'Ourcq, levé sous la direction de M. L'ÉVEILLÉ, Ingénieur en Chef.
Années 1804, 1805 et 1806.

[1] Sur Paul L'ÉVEILLÉ on lira cet article : https://lesamisdesouvestre.wordpress.com/paul-leveille-1806-18-et-julie-le-louterel-1816/ (page consultée le 7 mai 2017).