Tous nos liens sont dans :
Tous nos liens sont dans le Dashboard Au fil de l'Ourcq sur Netvibes

Les Monuments

Retour Accueil | Histoire | Les monuments | Fontaine des Innocents

La Fontaine des Innocents

La Fontaine des Innocents au début du 19ème siècle

Aquarelle de Jean-Baptiste Maréchal

Bibliothèque Nationale de France

La Fontaine des Innocents
au début du XIXème siècle

Située sur la place Joachim du Bellay, dans le quartier des Halles à Paris, la fontaine des Innocents est l'oeuvre du sculpteur Jean Goujon et de l'architecte Pierre Lescot. Réalisée entre 1546 et 1549 dans l'esprit de la Renaissance afin de célébrer l’entrée solennelle d’Henri II à Paris, elle est ornée de Nymphes et de Naïades. Elle remplace une fontaine construite à l'époque de Philippe-Auguste. A l'origine elle était adossée à l'église des Innocents, à l'angle de la rue Saint-Denis et de la rue aux Fers, partie de l'actuelle rue Berger. L'église est démolie et le cimetière qui l'entourait est supprimé en 1786. En 1788, la fontaine est démontée et remontée pierre par pierre au centre du marché qui vient d'être créé, sur la nouvelle place des Innocents. La fontaine ne possédant que trois faces, on lui en ajoute une quatrième, oeuvre du sculpteur Augustin Pajou, sur le modèle de la statue de la Paix de Goujon (actuellement au Louvre). Le 15 août 1809, les eaux de la Beuvronne, amenées à Paris par le canal de l'Ourcq en construction coulent à la fontaine. En 1865, lors de la suppression du marché aux légumes (au profit des Halles centrales), l'architecte Gabriel Davioud la démonte et la réédifie quelques mètres plus loin, là où elle se trouve de nos jours.